Nous parlons avec Jordi Rocasalbas, directeur de l'innovation chez LEDS C4

Jordi Rocasalbas parle de l'évolution des modes de travail et des espaces de bureaux

Nous connaissons actuellement une situation exceptionnelle. Comment la vivez-vous ?
Comme vous le dites, nous vivons une situation exceptionnelle et nous la gérons aussi bien que possible. J'espère que cette crise sanitaire et économique entraînera de grands changements positifs et nous permettra de modifier certaines habitudes dans le monde entier, de manière à améliorer le bien-être de tous et, surtout, de la planète.

Vous travaillez dans l'éclairage depuis longtemps ?
Oui, toute ma vie professionnelle. J'ai eu la chance que mon père travaille dans le secteur et il m'a proposé de faire mon projet de fin d'études dans le domaine de l'éclairage. Depuis lors, ma passion pour la lumière n'a cessé de croître.

Pensez-vous que le secteur a connu beaucoup de changements technologiques ?
Oui, il y en a eu beaucoup, surtout au cours des 40 dernières années, qui se sont révélées très positives pour dynamiser le secteur. Personnellement, j'ai connu pas mal de changements dans les sources lumineuses et nous sommes actuellement en pleine évolution de l'électronique de contrôle et de la connectivité associée aux données. J'appelle ça l'Internet par la lumière.

D'après vous, quel est le segment le plus d'actualité ?
Je pense qu'il y a plusieurs segments en pleine effervescence, mais celui qui nous touche le plus est l'éclairage des espaces de travail. Malheureusement, nous vivons une époque de confinement où nous devons travailler beaucoup d'heures dans des espaces intérieurs, généralement peu adaptés à cette fin. Récemment, le LRC (Lighting Research Center - Centre de recherche sur l'éclairage) a publié une série de recommandations très utiles pour adapter nos espaces de travail. Cela vaut la peine de les suivre à la maison et sur nos lieux de travail habituels.

Pensez vous que la situation que nous traversons actuellement changera la façon d'éclairer les bureaux ?
Je pense qu'avant la crise du COVID-19, un changement majeur était déjà en cours dans la façon d'organiser et d'éclairer les bureaux. Le passage des bureaux individuels fermés à des bureaux collectifs ouverts, où l'objectif principal est d'encourager la collaboration, la créativité et l'innovation, a été déterminant et a entraîné une série de changements dans la manière dont ils sont éclairés. Une révision du CTE (Code technique du bâtiment, en vigueur en Espagne) et de la norme UNE EN 12464-1 est en cours de préparation et sera très probablement liée à ces changements.

D'après vous, comment doit-on éclairer un bureau ?
Un bon bureau doit disposer de plusieurs types d'espaces dédiés pour répondre à différents besoins. Je pense qu'il doit y avoir des zones ouvertes pour encourager le travail d'équipe, mais aussi des zones avec des espaces plus réduits et fermés pour permettre la concentration. Il est nécessaire de prévoir des espaces pour les réunions formelles, ainsi que des zones pour des activités plus informelles. J'estime que les espaces communs acquièrent de l'importance et qu'il convient de les soigner, des couloirs aux zones de cafétéria... Tous ces espaces doivent être harmonisés avec un éclairage adéquat qui respecte la réglementation en vigueur, tout en maintenant une cohérence esthétique absolue avec les espaces à éclairer.

Quels styles de bureaux existent et comment ont-ils évolué ?
Les choses ont bien évolué depuis les bureaux traditionnels des années 1950 et ceux que l'on trouve actuellement à l'ère de la numérisation. Les nouvelles cultures d'entreprise ont modifié les méthodes de travail et, par conséquent, la conceptualisation des espaces de bureau.

Ce nouveau modèle de travail répond aux défis auxquels les entreprises sont confrontées aujourd'hui. En constante évolution, ces dernières connaissent des améliorations continues de la compétitivité de leurs produits et services.

L'émergence de l'Internet des objets (IdO), de la 5G et de l'intelligence artificielle ouvre de nouvelles perspectives auxquelles les organisations et les travailleurs doivent s'adapter afin de rester créatifs, compétitifs et efficaces.

Quelle est la meilleure solution d'éclairage pour un bureau ?
Il n'y a pas de solution unique, il en existe plusieurs. Chaque bureau est un nouveau défi, mais ils présentent tous un dénominateur commun, à savoir qu'ils doivent respecter la réglementation en vigueur (CTE, UNE-EN 12464-1, UNE-EN 1838), notamment  certaines certifications telles que WELL, BREEAM, LEED. 

La solution idéale serait un éclairage alliant flexibilité et dynamisme, de manière à fournir la lumière exacte dans chaque zone de travail et son environnement, au bon moment et, surtout, en privilégiant le bien-être des personnes qui utilisent ces espaces.

Que nous apporte un bon éclairage ?

•    Il nous permet de créer un environnement confortable et sur mesure qui répond aux exigences spatiales, fonctionnelles, émotionnelles et biologiques.
•    La lumière est un outil de communication et d'interaction qui améliore la perception des utilisateurs vis-à-vis de leur environnement.
•    Un bon éclairage contribue à améliorer le bien-être en rétablissant les biorythmes naturels, qui ont une incidence directe sur la satisfaction, le confort et le bonheur des personnes.
•    Bien entendu, il nous permet aussi d'accroître les économies d'énergie obtenues grâce à l'éclairage intelligent, que l'on peut contrôler à l'aide de programmations horaires, de détecteurs de présence et de capteurs de luminosité qui permettent de mieux exploiter la lumière naturelle, évitant ainsi le gaspillage des ressources disponibles.

On dit que l'éclairage est en train de prendre une autre dimension. Qu'en pensez-vous ?
Là encore, nous avons de la chance. Grâce aux récentes découvertes scientifiques, la lumière revêt non seulement un côté fonctionnel qui permet de voir, mais elle offre aussi la possibilité d'harmoniser nos biorythmes. Ainsi, nous pouvons profiter de la lumière en l'utilisant de manière fonctionnelle, ludique, culturelle... Mais aussi contribuer au bien-être des gens pour les aider à se sentir mieux, à se reposer ou à se concentrer. C'est vraiment fantastique.

D'après vous, qu'est-ce que l'éclairage intelligent et quels avantages offre-t-il aux personnes ?
L'éclairage intelligent est la capacité d'un projet d'éclairage à se gérer lui-même et à fournir des données utiles pour la prise de décisions. Il s'agit d'une évolution technologique complémentaire qui en l'occurrence n'affecte pas la source lumineuse, mais l'ensemble de l'écosystème.

De mon point de vue, la maturation de la technologie LED s'est révélée décisive, de même que la convergence avec la numérisation, Internet des objets et la progression des technologies de contrôle et de connectivité. L'une des clés du secteur par rapport à d'autres qui intègrent ces technologies réside dans l'existence de points lumineux là où il y a des personnes et qu'en même temps ces points sont électrifiés. L'éclairage est donc très granulaire et offre un point stratégique pour l'intégration de dispositifs intelligents. Quant aux avantages, ils sont très clairs. Je les divise en trois grands volets : les avantages pour les personnes, pour les bâtiments et pour les entreprises.

Pour les personnes, l'éclairage sur mesure permet de créer un environnement confortable qui réponde aux besoins spatiaux, fonctionnels, émotionnels et biologiques. Pour les bâtiments, il allie économies d'énergie, gestion et optimisation de l'espace. Enfin, il permet d'assurer la connexion avec les entreprises et d'améliorer l'expérience de l'utilisateur.

L'éclairage sera-t-il une source d'informations ?
Nous nous orientons vers un monde technologique fondé sur les données. On dit que celui qui détient les données détient le pouvoir. Je pense néanmoins qu'il ne suffit pas d'avoir les données, il faut aussi savoir les interpréter de manière logique et en tirer profit. Dans notre secteur, les données que l'on commence à collecter concernent les comportements des éléments au sein d'un projet. Bien traitées et interprétées, ces données nous informent sur la manière dont l'espace est éclairé et utilisé. Cela nous permettra d'améliorer et de corriger l'éclairage ainsi que la distribution de l'espace à l'avenir, en vue d'accroître l'efficacité, la productivité, le divertissement, les ventes... ou tout autre aspect à renforcer.

La lumière a-t-elle des limites ? Que nous apportera-t-elle ?
Autrefois, la lumière servait uniquement à éclairer, mais aujourd'hui elle trouve de plus en plus de débouchés et nous aide dans de nombreux aspects de la vie qui nous semblaient sans lien auparavant.

Je pense personnellement qu'on reconnaîtra peu à peu les propriétés de la lumière, qui atteindra tous les domaines. Aujourd'hui, on reconnaît déjà ses propriétés et les avantages de son spectre dans nos biorythmes. De plus, compte tenu des circonstances actuelles que nous connaissons, on parle beaucoup des propriétés des UV-C de courtes longueurs d'onde pour la désinfection de certaines bactéries, voire l'élimination possible du Covid-19. Ainsi, peu à peu, ces propriétés nous aideront à mieux expliquer notre profession et ses atouts dans tous les domaines de la société.

L'avenir est très incertain et encore plus avec tout ce qui se passe actuellement... Personne ne s'attendait à vivre une telle situation il y a quelques mois. Cependant, je crois que l'éclairage ne cessera de se développer de manière positive pour améliorer le bien-être des gens. On continuera à faire des progrès et des découvertes sur les bienfaits de la lumière, tandis que l'internet par la lumière se développera fortement. L'éclairage connecté finira ainsi par être contrôlé par l'intelligence artificielle.